Optimiser son assurance-vie malgré la baisse des taux

Pour faire face à l’érosion continue du rendement des fonds en euros, les détenteurs d’une assurance-vie peuvent placer une partie de leur épargne sur des unités de compte.

Les unités de compte permettent d’accroître le potentiel de rendement de son contrat d’assurance-vie

La baisse des taux obligataires a un impact direct sur la rentabilité des contrats d’assurance-vie. Les sommes placées dans les fonds en euros étant principalement investies dans des obligations, en majorité des emprunts d’Etat, la rémunération offerte par ce support s’érode un peu plus chaque année.

Pour compenser ce manque à gagner, l’épargnant dispose de plusieurs solutions. Il peut notamment placer une partie de ses économies dans des unités de compte (UC). Les UC constituent un bon moyen d’optimiser son placement, tout en diversifiant son portefeuille d’actifs.

Investir dans des actions

Les unités de compte peuvent être souscrites aux côtés d’un fonds en euros dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie multisupports. Grâce au dispositif dit « Fourgous », il est possible de transformer son contrat monosupport en euros en contrat multisupports tout en gardant l’antériorité fiscale. Au bout de huit ans de détention, les gains bénéficient d’un abattement annuel de 4.600 euros pour une personne seule ou de 9.200 euros pour un couple marié ou pacsé déclarant en commun leurs revenus au fisc.

L’épargnant peut aussi choisir d’ouvrir un contrat monosupport en UC en plus d’un contrat en euros. Contrairement aux produits d’épargne réglementée (Livret A, PEL, PEA…), un particulier a en effet la possibilité de souscrire autant de contrats d’assurance-vie qu’il souhaite.

Il existe des centaines d’UC différentes, permettant d’investir son argent sur divers actifs financiers. Le souscripteur peut notamment placer ses deniers dans des actions d’entreprises cotées en Bourse, via des fonds communs de placement (FCP) et des sociétés d’investissement à capital variable (Sicav). Il peut s’agir de titres d’entreprises françaises, mais aussi européennes ou internationales (américaines, issues de pays émergents…). Les actions peuvent rapporter des dividendes et permettre la réalisation de plus-values si elles sont revendues à un prix supérieur auquel elles ont été achetées.

Multiplier les supports d’investissement de son assurance-vie

Il est également possible d’investir dans des trackers (ou ETFs) via les unités de compte. Il s’agit de fonds cotés en Bourse, qui reproduisent la performance d’un indice, comme le CAC 40 en France. Dans le cadre des UC, l’assuré peut aussi placer son argent dans la « pierre-papier ». Une partie de son épargne peut être versée dans des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) et dans des parts d’organismes de placement collectif en immobilier (OPCI).

Améliorer le potentiel de rendement de son assurance-vie

Les unités de compte constituent donc un véritable outil de diversification pour son épargne. Elles permettent d’accroître le potentiel de rendement de son contrat d’assurance vie.

Revers de la médaille : il s’agit d’un support risqué. A l’inverse du fonds en euros, le capital placé dans les UC n’est pas garanti par l’assureur. Autrement dit, c’est l’assuré qui supporte les éventuelles pertes. Bien que potentiellement très rémunératrices, les actions restent soumises aux aléas de la Bourse, dont les cours peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse.

C’est pourquoi, d’une manière générale, il est conseillé d’envisager son assurance vie sur le long terme, afin de lisser le risque dans le temps. Sans oublier que les pertes ne sont pas enregistrées si aucun rachat n’a été effectué (on parle de « moins-values latentes »).

Contactez-nous pour être conseillé sur la gestion de vos contrats d’assurance-vie.

 

Publié par

Arca Patrimoine

Arca Patrimoine est le 2ème courtier vie-épargne français. Retrouvez chaque semaine sur le blog officiel d'Arca Patrimoine, l'essentiel de l'information sur l'assurance-vie, l'épargne placements et l'épargne retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *