VRAI / FAUX : Les idées reçues sur l’assurance-vie

Rentabilité, souplesse, fiscalité attractive ont permis à l’assurance vie de devenir, et cela depuis longtemps, le placement préféré des Français. Malgré un engouement qui ne faiblit pas d’année en année, certains investisseurs, mal ou peu informés, hésitent encore à souscrire un contrat d’assurance vie. Retour sur quelques idées reçues sur l’assurance vie.

vrai-faux-assurance-vie

L’assurance vie est un contrat à long terme qui est bloqué pendant 8 ans : Faux !

Le capital placé sur un contrat d’assurance vie reste toujours disponible.  Il est possible de demander un rachat total ou partiel ou une avance, dans la mesure où le contrat comporte une valeur de rachat. Mais conserver un contrat au minimum 8 ans permet de bénéficier de meilleurs avantages fiscaux. En effet, au-delà de 8 ans, le prélèvement libératoire est réduit à 7,5% (au lieu de 35% entre à et 4 ans puis 15% entre 4 et 8 ans), auquel s’ajoute un abattement forfaitaire annuel de 4 600 euros pour une personne seule ou de 9 200 euros pour un couple marié ou pacsé.

Tous les contrats d’assurance vie se valent : Faux !

Il existe différents types de contrats d’assurance vie qui se distinguent principalement par la nature des supports proposés : fonds en euros, unités de compte, ou combinaison des deux dans des proportions variables (contrats multisupports). A  chaque stratégie de placement, son contrat. Les épargnants préférant la sécurité se tourneront naturellement vers les fonds en euros dont le capital est garanti. Ceux qui espèrent obtenir une meilleure rentabilité opteront pour les contrats en unités de compte ou les contrats multisupports, à condition d’accepter une certaine part de risque.

Conserver un contrat d’assurance vie sur le long terme permet également de lisser les éventuels risques financiers, si vous avez souscrit un contrat investi majoritairement en unités de compte par exemple.

Suivant les contrats, il est aussi possible d’effectuer des versements de façon libre ou d’opter pour des versements programmés en fonction de ses revenus.

L’assurance vie sert uniquement à protéger ses proches en cas de décès : Vrai et faux !

Si l’assurance vie est effectivement un contrat qui engage un assureur à verser un capital à un bénéficiaire en cas de décès du souscripteur, c’est également un produit financier qui permet d’épargner ou de financer des projets. Il existe aujourd’hui un grand nombre de contrats et de supports différents qui permettent à chaque épargnant, quel que soit leur âge et leurs revenus, d’épargner en vue de de préparer leur départ à la  retraite, de financer un projet ou bien de transmettre un capital.

Les contrats d’assurance vie ne sont pas intéressants pour les jeunes : Faux !

Plus le contrat est signé tôt, plus les avantages sont nombreux. Si vous souscrivez un contrat pour l’un de vos enfants à l’âge de 10 ans par exemple, celui-ci pourra bénéficier d’un capital confortable disponible dès sa majorité. Il pourra ensuite continuer à le faire fructifier ou bien l’utiliser pour financer l’achat d’un véhicule, d’un premier logement…

Aussi, les épargnants de moins de 30 ans ont tout intérêt à investir sur un contrat d’assurance vie pour financer notamment un projet immobilier ou préparer leur retraite.

Au-delà de 70 ans un contrat d’assurance vie n’est plus intéressant : Faux !

Légalement il n’existe pas de limite d’âge pour souscrire un contrat d’assurance vie. Il est donc tout à fait possible de souscrire à un contrat après 70 ans. Ce qui change, à partir de cet âge, c’est la fiscalité. A l’exception des contrats souscrits avant le 20 novembre 1991, les versements effectués sur le contrat sont soumis au droit de succession.

Toutefois, les versements effectués après 70 ans peuvent s’avérer intéressants, d’une part parce qu’un nouvel abattement de 30 500 euros, commun à l’ensemble des bénéficiaires non exonérés s’applique, d’autre part, parce que tous les intérêts produits par les versements après 70 ans sont exonérés.

Alors que de nombreux placements dits « classiques », tels que le Livret A, voient leur taux baisser d’année en année, les contrats d’assurance vie restent aujourd’hui parmi les meilleurs placements. Leur diversité permet de mettre en place une véritable stratégie financière.

Le service client d’Arca Patrimoine se tient à votre disposition pour toute question concernant l’assurance vie. N’hésitez pas à le contacter au 01 46 10 22 50 ou par courriel à serviceclient@arcapatrimoine.fr

Publié par

Arca Patrimoine

Arca Patrimoine est le 2ème courtier vie-épargne français. Retrouvez chaque semaine sur le blog officiel d'Arca Patrimoine, l'essentiel de l'information sur l'assurance-vie, l'épargne placements et l'épargne retraite.

2 réflexions au sujet de « VRAI / FAUX : Les idées reçues sur l’assurance-vie »

  1. j’aimerai comprendre si mon contrat prima duo 55.P000.10780/222309 me garantie en final de l’effet cliquet au terme des 15 ans en 2024, pouvez vous me tenir informer et me communiquer le montant que je serai sensé avoir et
    idem pour le contrat de madame Alvarez Mireille
    cordialement.

    1. Bonjour M. Alvarez,

      Merci pour votre message. Notre service client va vous contacter dans les meilleurs délais pour faire le point sur votre contrat et répondre à toutes vos questions.
      Si vous souhaitez le contacter directement, nos collaborateurs du service client sont joignables au 01 46 10 22 50 ou par email à serviceclient@arcapatrimoine.fr
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *