Les Français très sensibles à l’investissement socialement responsable

72% des investisseurs individuels français souhaitent que les enjeux de développement durable soient obligatoirement inclus dans les produits d’épargne, selon une enquête réalisée par ISPOS pour Vigeo Eiris et le FIR (Forum pour l’Investissement Responsable), rendue publique le 22 septembre 2017.

Les Français très sensibles à l’investissement socialement responsable

Les épargnants français souhaitent davantage d’investissement socialement responsable (ISR). 72% d’entre eux voudraient que les enjeux de développement durable soient obligatoirement intégrés dans les produits d’épargne, d’après une enquête diffusée le 22 septembre 2017 en préambule à la 7e Semaine de la finance responsable, organisée du 28 septembre au 5 octobre sous le haut patronage du ministère de l’Economie et des Finances et du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Dans le détail, 80% des investisseurs individuels désirent que leur placement prenne en compte le respect des droits de l’homme, 77% la préservation et la création d’emplois, 74% les conditions de travail, 70,5% l’égalité hommes-femmes, 70,4% la lutte contre la pollution et 66,7% le changement climatique.

Forte méconnaissance de l’investissement socialement responsable

Toujours d’après cette étude menées auprès de 1.082 personnes âgées de 16 à 75 ans et réalisée par l’institut Ipsos-Mori pour le compte du Forum pour l’investissement responsable (FIR) et de Vigeo Eiris, une agence de recherche et de services ESG (Environnement, social et gouvernance), 41% des sondés jugent que les produits ISR seraient « de nature à renforcer leur confiance dans la gestion de leur épargne ».

Pourtant, seuls 3% des individus interrogés se sont vus proposer un tel produit par leur banque. Du coup, à, peine 3% du panel déclarent avoir investi dans un fonds ISR. Le ratio grimpe à 8% pour les détenteurs d’épargne salariale. La loi oblige, il est vrai, à ce qu’au moins un fonds proposé dans le cadre d’un plan d’épargne entreprise (PEE) respecte les critères ISR.

Autre paradoxe : si les Français se disent intéressés par la finance solidaire, 66% reconnaissent n’avoir jamais entendu parler d’ISR avant de participer à l’enquête. Le pourcentage tombe à 65% pour les souscripteurs d’un contrat d’assurance vie, à 59% pour les détenteurs d’épargne salariale et à 52% pour les particuliers investissant en Bourse. On l’aura compris, la finance solidaire a encore du chemin à parcourir avant d’entrer réellement dans les mœurs des épargnants tricolores.

Publié par

Arca Patrimoine

Arca Patrimoine est le 2ème courtier vie-épargne français. Retrouvez chaque semaine sur le blog officiel d'Arca Patrimoine, l'essentiel de l'information sur l'assurance-vie, l'épargne placements et l'épargne retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *