Les Français épargnent beaucoup et mal

Selon la dernière étude de BlackRock, le premier gestionnaire d’actifs au monde, si 87% de nos compatriotes thésaurisent, 74% de leur pécule sont investis dans des liquidités pas ou peu rémunératrices. D’où l’importance de se faire accompagner par un conseiller financier pour déterminer les meilleurs placements.

Un conseiller financier peut vous aider à bien épargner

Les Français n’usurpent pas leur réputation de « fourmis ». D’après la 4e édition de l’enquête « Global Investor Pulse » menée de juillet à septembre 2015 par BlackRock, la plus importante société de gestion d’actifs au monde, et réalisée auprès de 31.000 personnes âgées de 25 à 74 ans réparties dans 20 pays, nos compatriotes arrivent en tête pour le taux d’épargne en Europe.

87% des 1.000 Français interrogés déclarent posséder un matelas financier, contre 83% des Belges, 81% des Espagnols, 79% des Britanniques et des Italiens, 78% des Néerlandais et 75% des Suédois et des Allemands.

Problème : seulement un tiers (33%) des Français détiennent un investissement. Soit 10 points de moins que la moyenne européenne (43%). En réalité, si nos compatriotes ont tendance à beaucoup thésauriser, ils le font via des placements qui ne rapportent pas ou peu.

Ainsi, plus de la moitié (55%) de l’épargne des Français est composée d’argents liquides. 20% sont investis dans les supports en euros de l’assurance vie dont le rendement ne cesse de s’éroder sous l’effet de la baisse des taux d’intérêt des emprunts d’Etat.

Les placements immobiliers constituent 8% de leur bas de laine. Les actions d’entreprises représentent seulement 4% de leurs économies. Ce qui en fait le taux le plus bas des pays étudiés par BlackRock, ex-aequo avec… la Colombie.

Pas de stratégie d’épargne à long terme

Le pire, c’est que les Français sont conscients de mal épargner. Ils estiment que la part des liquidités ne devrait pas excéder 31% de leur pécule. Alors pourquoi n’investissent-ils pas davantage ?

S’ils ne prennent pas plus de risques, c’est en majorité parce qu’ils craignent que leurs charges n’augmentent. 54% des Français interrogés ont peur d’une hausse des prix du logement, des transports en commun et des primes d’assurance et 44% redoutent une augmentation des impôts.

En outre, ils épargnent surtout pour le court terme. 60% mettent de l’argent de côté pour faire face aux imprévus, 22% pour acheter une voiture et 34%… pour partir en vacances (40% chez les 25-34 ans). Seuls 44% des sondés disent économiser pour préparer leur retraite.

Enfin, ils ne pensent pas être bien outillés. Plus de la moitié des déclarants (environ 53%) n’ont pas confiance dans leurs propres décisions d’épargne et d’investissement.

Être accompagné par un conseiller financier

D’ailleurs, il existe cinq décisions qu’ils ne prendraient qu’avec l’aide d’un conseiller financier :

  • créer un portefeuille d’investissements,
  • bâtir un plan financier à long terme,
  • recourir au conseil fiscal,
  • déterminer comment obtenir un revenu d’investissement pendant la retraite
  • et lancer une entreprise.

Pour autant, seuls 22% des Français interrogés disent recourir aux services d’un conseiller financier. Une nouvelle illustration du « french paradox »…

N’hésitez pas à contacter le service client d’Arca Patrimoine afin obtenir des conseils personnalisés pour votre projet d’épargne.

Publié par

Arca Patrimoine

Arca Patrimoine est le 2ème courtier vie-épargne français. Retrouvez chaque semaine sur le blog officiel d'Arca Patrimoine, l'essentiel de l'information sur l'assurance-vie, l'épargne placements et l'épargne retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *