L’épargne des ménages plus équilibrée

Les flux vers les assurances vie en unités de compte et les fonds actions et immobiliers ont augmenté au deuxième trimestre 2017, d’après la dernière note de la Banque de France sur l’épargne des ménages.

L’ épargne des ménages plus équilibrée au deuxième trimestre 2017

Accros à la sécurité financière, les Français seraient-ils en train de prendre goût au risque ? C’est ce que tend à montrer la dernière enquête trimestrielle sur l’épargne et le patrimoine des ménages de la Banque de France, rendue publique le 7 novembre 2017.

Alors que les ventes d’actions étaient supérieures aux achats de 0,3 milliard d’euros au premier trimestre de cette année, les acquisitions de titres d’entreprise ont dépassé les cessions de 1,5 milliard d’euros au deuxième trimestre dernier.

La progression est encore plus impressionnante pour les organismes de placement collectif (OPC). De négatifs de 2,7 milliards d’euros, les flux d’OPC sont devenus positifs de 14,7 milliards d’euros en l’espace de trois mois.

Progression des actifs risqués dans l’épargne des ménages

Les supports en unités de compte (UC) de l’assurance vie bénéficient également du phénomène.

Les versements sur les UC ont excédé les rachats de 4,9 milliards d’euros au deuxième trimestre 2017, contre 4,5 milliards d’euros au premier trimestre 2017. Même les flux sur les actions non cotées ont progressé de 2,7 à 3,9 milliards d’euros en un trimestre.

A l’inverse, la collecte nette cumulée sur les comptes bancaires, les dépôts à vue et les comptes sur livret est passée de 22,4 milliards d’euros au premier trimestre à 16,5 milliards d’euros au deuxième. Soit une baisse de 5,9 milliards d’euros en trois mois.

Patrimoine financier en hausse

Cette plus grande appétence aux placements risqués profite aux Français. Toujours d’après la Banque de France, le patrimoine financier des ménages s’est élevé à 4.893,2 milliards d’euros au deuxième trimestre 2017.

Il se situait à 4.819,1 milliards au trimestre précédent. Ce qui signifie que nos compatriotes se sont « enrichis » de quelque 74,1 milliards d’euros en trois mois.

La Banque de France temporise toutefois. Cette meilleure fortune ne s’explique pas seulement par le rendement plus élevé des actifs risqués. Les Français ont également mis davantage de côté.

Le taux d’épargne des ménages est en effet passé de 14,1% du revenu disponible brut au premier trimestre à 14,4% au deuxième trimestre. Une augmentation de 0,3 point loin d’être négligeable.

Enfin, la Banque de France souligne que les tendances sur un trimestre ne sont pas forcément représentatives.

Il faudra attendre d’avoir les données consolidées de toute l’année 2017 pour voir si les Français ont bel et bien abandonné leur légendaire aversion au risque financier.

Contactez Arca Patrimoine pour obtenir des conseils adaptés à votre profil et à vos objectifs d’épargne.

Publié par

Arca Patrimoine

Arca Patrimoine est le 2ème courtier vie-épargne français. Retrouvez chaque semaine sur le blog officiel d'Arca Patrimoine, l'essentiel de l'information sur l'assurance-vie, l'épargne placements et l'épargne retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *