Le taux d’épargne dépend du niveau de revenu

Alors que les ménages les plus modestes épargnent 7% de leurs ressources, le ratio atteint 28% dans les foyers les plus aisés.

épargne revenu

Plus on est riche et plus on épargne. Si cette maxime peut sembler évidente, elle se vérifie dans les faits. D’après une note publiée le 11 janvier 2018 par le Centre d’observation de la société, un observatoire créé par le bureau d’études Compas qui s’appuie sur des données de l’Insee, les 20% des ménages français les plus aisés thésaurisent en moyenne près de 15 fois plus que les 20% des ménages français les plus modestes.

Ainsi, si le dernier quintile de la population française en matière de niveau de revenus met 22.865 euros de côté par an en moyenne, le montant tombe à 1.543 euros par an en moyenne pour le premier quintile. Pourtant, les premiers gagnent « seulement » quatre fois plus que les seconds (80.999 euros par an, contre 22.801 euros par an). En réalité, les écarts d’épargne se creusent à cause des niveaux de dépenses qui se révèlent relativement proches.

Les TNS : les plus riches et les plus prévoyants

Les « riches » consomment à peine plus de deux fois plus que les « pauvres » (58.134 euros par an en moyenne, contre 21.258 euros par an en moyenne). La part des charges incompressibles (logement, alimentation, habillement, impôts…) s’avère, il est vrai, importante quel que soit le niveau de revenu. Au final, les ménages modestes consacrent 7% de leurs ressources à l’épargne tandis que le pourcentage grimpe à 28% chez les ménages aisés. La moyenne nationale s’élève à 17%, avec 7.735 euros mis de côté en moyenne par an.

En analysant les données de l’Insee par catégories socio-professionnelles (CSP), il en ressort que ce sont les travailleurs non-salariés (TNS) qui arrivent largement en tête à la fois en termes de revenus annuels (86.242 euros en moyenne) et de taux d’épargne (36%). Si les artisans, commerçants, chefs d’entreprise et professions libérales thésaurisent autant, c’est sans doute parce qu’ils sont conscients de la faible couverture de leur protection sociale, notamment en ce qui concerne leurs futures retraites.

Les personnes âgées : les moins dépensières

Les cadres supérieurs se situent, logiquement, au deuxième rang pour le revenu annuel (75.748 euros) ainsi que pour le taux d’épargne (22%). Ils sont ex-aequo sur ce dernier point avec les exploitants agricoles. Ce résultat est d’autant plus étonnant que ces derniers se classent seulement à la quatrième place pour le revenu annuel (50.420 euros). Il s’explique peut-être par des réminiscences du « bon sens paysan » et un niveau de consommation faible (39.370 euros dépensés en moyenne par an). Les ouvriers créent également la surprise avec un taux d’épargne de 17%, supérieur à celui des professions intermédiaires (15%) et à celui des employés (12%).

La part des ressources épargnées augmente, en toute logique, avec l’âge. Plus on avance dans la vie et plus, normalement, les revenus augmentent. Le taux d’épargne s’élève ainsi à 10% chez les moins de 30 ans, à 15% chez les 30-39 ans, à 20% chez les 40-49 ans et atteint un « pic » à 23% chez les 50-59 ans. Ensuite, le taux d’épargne chute à 8% chez les 60-69 ans, c’est-à-dire à l’âge où les revenus baissent avec le départ à la retraite. Il remonte à 16% chez les 70 ans et plus. Si à cet âge, on dispose des plus faibles revenus (32.179 euros par an en moyenne), c’est également le moment où l’on dépense le moins (27.086 euros par an en moyenne).

Rendez-vous sur notre site internet pour découvrir les solutions d’assurance vie proposées par Arca Patrimoine et les offres Madelin dédiées aux TNS.

Source : http://www.observationsociete.fr/revenus/qui-met-de-largent-de-cote-et-combien.html

Publié par

Arca Patrimoine

Arca Patrimoine est le 2ème courtier vie-épargne français. Retrouvez chaque semaine sur le blog officiel d'Arca Patrimoine, l'essentiel de l'information sur l'assurance-vie, l'épargne placements et l'épargne retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *