Quand choisir le prélèvement forfaitaire libératoire pour mon assurance vie ?

Les gains issus d’un rachat d’un contrat d’assurance vie peuvent être, au choix, soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou soumis au prélèvement forfaitaire libératoire, c’est-à-dire taxés à la source et forfaitairement par l’assureur. Cette seconde option est généralement la plus intéressante.

Quand choisir le prélèvement forfaitaire libératoire pour mon assurance vie ?

Continuer la lecture de Quand choisir le prélèvement forfaitaire libératoire pour mon assurance vie ?

Assurance vie, prévoyance…Quel contrat est le plus flexible ?

Contrats d’assurance vie ou contrats de prévoyance…Il n’est pas toujours simple de choisir un (ou plusieurs) placements financiers, surtout si l’on souhaite que son épargne reste disponible – pour faire face à un imprévu par exemple – sans perdre pour autant les avantages acquis.

contrat-assurance-vie-flexible

Continuer la lecture de Assurance vie, prévoyance…Quel contrat est le plus flexible ?

Les prévisions pour l’assurance vie en 2016

Dans un contexte d’incertitude global face à l’avenir, les Français continuent de croire aux contrats d’assurance vie pour 2016. C’est ce que démontre le 12ème Baromètre des Décideurs de l’Assurance, une étude réalisée par Eurogroup Consulting et publiée en novembre dernier, confirmant une tendance déjà amorcée début 2015. Continuer la lecture de Les prévisions pour l’assurance vie en 2016

Les atouts de la gestion déléguée

La gestion déléguée est l’un des 4 modes de gestion de l’assurance vie. Elle permet de confier à un professionnel de la finance (ou un groupe de professionnels) la gestion de vos investissements dans le cadre d’un contrat d’assurance vie multi-supports afin d’optimiser votre épargne. Continuer la lecture de Les atouts de la gestion déléguée

Expatriation et patrimoine : Quelle incidence ?

Pour raisons personnelles ou professionnelles, plus de 100 000 Français envisagent chaque année de s’expatrier. Cette décision n’est pas anodine en matière de fiscalité et de gestion du patrimoine. Avant de boucler vos valises, il est donc important de faire un point sur les démarches à effectuer pour être en règle avec la fiscalité française concernant vos placements. Continuer la lecture de Expatriation et patrimoine : Quelle incidence ?

La retraite et les jeunes

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas d’âge pour penser à placer son argent. C’est ce que démontre une étude réalisée par Le Cercle de l’Epargne au mois d’août dernier qui place l’assurance-vie en tête des placements préférés chez les 18-24 ans, des jeunes qui utilisent majoritairement ce type de contrat comme un placement d’épargne et non comme une assurance-vie prévoyance. Continuer la lecture de La retraite et les jeunes

L’assurance vie en 6 points

Avec plus de 15 milliards d’euros collectés depuis le début de l’année, l’assurance vie est depuis plusieurs mois le placement préféré des Français, passant devant le Livret A dont le taux a été revu à la baisse au mois d’août. Mais quelles sont ses caractéristiques, ses avantages ? Retour en 6 points sur ce que peut vous offrir un contrat d’assurance vie. Continuer la lecture de L’assurance vie en 6 points

L’assurance vie séduit toujours plus d’épargnants

L’assurance vie a connu en avril son 16ème mois consécutif de collecte positive avec plus de 2,3 milliards d’euros recueillis. Un engouement qui marque une fois de plus la préférence des français pour ce placement, au détriment du Livret A, qui enregistre sur la même période une décollecte de 170 millions d’euros.

Et de 16 ! Après une année 2014 en grande forme, l’assurance vie vient de connaître en avril 2015 son 16ème mois de collecte nette positive avec 2,3 milliards d’euros. En tout, ce sont plus de 8,8 milliards d’euros qui ont été recueillis par les assureurs depuis janvier, soit déjà un milliard de plus qu’en 2014 !

L’assurance vie, un placement « simple » et « avantageux » pour les français

L’assurance vie confirme donc qu’il est toujours le « placement préféré des français » comme le veut l’adage. Les raisons d’un tel engouement sont multiples. Au premier rang de celles-ci, les assurés invoquent l’environnement juridique et fiscal de l’assurance vie, qui est perçue comme « simple à comprendre » (36 %), profitant d’importants « avantages fiscaux » (28 %) et inspirant « confiance » (25 %), 3 qualités qui ont fait la différence sur d’autres placements en période de récession.

Paradoxalement, la timide reprise économique enregistrée au 1er trimestre 2015 (+ 0,6 %) ne serait pas non plus étrangère à ce succès, comme le confiait récemment aux Echos le directeur du Cercle de l’Épargne, Philippe Crevel, pour qui, « en début de reprise, les ménages maintiennent un fort taux d’épargne. De plus, ils profitent des gains de pouvoir d’achat liés à la baisse des prix du pétrole. Les Français, qui ont accru leurs dépôts à vue, disposent de marges de manœuvre tant pour consommer que pour augmenter le poids de leurs placements financiers ».

Enfin, le soudain désamour des français pour les livrets réglementés (Livret A et LDD) depuis la baisse de leur taux à 1% en août dernier, contribue aussi largement à cet emballement pour l’assurance vie, puisqu’ils ont connu une décollecte de 170 millions d’euros en avril.

Les unités de compte toujours favorisées

Une fois de plus, la collecte de l’assurance vie s’est faite au bénéfice des unités de compte, dont la part a augmenté de 46 % depuis janvier par rapport à la même période l’an dernier ! Au total, ce sont plus de 9,9 milliards d’euros qui ont été versés sur ces supports depuis le début de l’année.

Les grands perdants de cette collecte sont donc encore les fonds en euros, dont les rendements s’amenuisent au fil des ans. Une situation qui pourrait se pérenniser, puisque le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a réitéré mardi 26 mai son appel à en baisser la rémunération afin d’augmenter les réserves de participation des assureurs, et leur permettre de faire face à toutes les situations, y compris celle d’une brusque remontée des taux. Une affaire à suivre.

Pour en savoir plus sur la fiscalité de l’assurance vie ou les contrats d’assurance vie distribués par Arca Patrimoine comme Violetto, contactez un conseillers Arca Patrimoine, il vous fournira tous les éléments de réflexion nécessaires pour vous orienter vers les solutions les plus adaptées à vos besoins.

Chez Arca Patrimoine, votre avis compte ! Commentez et partagez nos contenus en nous suivant sur les réseaux sociaux:

twitter Arca Patrimoine

4 raisons d’ouvrir plusieurs contrats d’assurance vie

Souscrire plusieurs contrats d’assurance vie peut être un moyen performant d’optimiser la gestion de son épargne, d’un point de vue financier comme fiscal.

En effet, contrairement au PEL ou au Livret A, il est tout à fait possible d’ouvrir plusieurs contrats d’assurance vie. Voici au moins 4 raisons pour lesquelles cette stratégie peut s’avérer un outil de gestion patrimoniale extrêmement intéressant :

  • Répartir les performances en fonction de ses objectifs

Souscrire un contrat d’assurance vie répond parfois à plusieurs objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres : se constituer une épargne pour compléter sa retraite, financer les études de ses enfants, faciliter la transmission de son patrimoine, etc.

Chacun de ces projets est déterminé par un calendrier et une appétence aux risques qui lui sont propres, il peut donc s’avérer judicieux de consacrer un contrat à chacun. Vous y gagnerez en lisibilité et pourrez répartir plus aisément fonds en euros et unités de compte en fonction des objectifs de performance ou de sécurité que vous aurez fixés.

  • Adapter ses contrats aux besoins de ses bénéficiaires

Si votre but premier est avant tout la transmission de votre patrimoine, vous souhaitez peut-être ouvrir votre succession à plus d’un bénéficiaire. Certes, un contrat d’assurance vie vous permet déjà d’en désigner plusieurs et de répartir les gains entre eux comme bon vous semble. Cependant, pour respecter toutes les sensibilités, certains souscripteurs préfèrent qu’aucun ne sache ce que toucheront les autres.

Dans cette optique, souscrire un contrat par bénéficiaire peut alors être une solution pratique et discrète pour adapter leur gestion aux besoins spécifiques de chacun. Cela s’avèrera d’autant plus pratique que vous pourrez alors répartir vos versements et rachats de manière flexible et personnalisable.

  • Profiter des avantages de chaque contrat

Chaque contrat d’assurance vie possède ses avantages, et en posséder plusieurs permet de les cumuler.

Ainsi, les contrats PERP et Madelin sont deux solutions d’épargne-retraite dont le public est à priori différent -le premier est ouvert à tous, le second réservé aux TNS. Il peut donc être intéressant pour le détenteur d’un contrat Madelin d’ouvrir de plus un PERP afin de profiter de sa plus grande souplesse : possibilité de versements libres, possibilité de sortie en capital (jusqu’à 20%), etc.

  • Optimiser la fiscalité des rachats

La fiscalité de l’assurance vie en cas de rachat est spécialement avantageuse après 8 ans. Les contrats les plus anciens sont donc les plus utiles pour effectuer des retraits. Avec plusieurs contrats, vous pouvez donc puiser dans le plus ancien en cas de besoin et ne pas toucher aux autres.

Qui plus est, la fiscalité des rachats appliquée à l’assurance vie porte uniquement sur les gains réalisés. En cas de retrait, segmenter vos supports sur plusieurs contrats vous permet donc choisir de piocher dans celui qui sera le moins fiscalisé.

Pour plus d’informations sur les contrats d’assurance vie, contactez un conseiller Arca Patrimoine, il vous fournira tous les éléments nécessaires pour vous orienter vers les solutions les plus adaptées à vos besoins.

Chez Arca Patrimoine, votre avis compte ! Commentez et partagez nos contenus en nous suivant sur les réseaux sociaux:

twitter Arca Patrimoine