Transformer son assurance vie en euros en contrat multisupports

Depuis l’amendement Fourgous inclus dans la loi du 26 juillet 2005, dite « loi Breton » sur la confiance et la modernisation de l’économie, il est possible d’ajouter à un fonds en euros des unités de compte au sein d’un contrat multisupports. Une diversification des actifs qui permet d’augmenter potentiellement les performances de son assurance-vie sur le long terme.

Continuer la lecture de Transformer son assurance vie en euros en contrat multisupports

Loi Sapin 2, les conséquences pour vos contrats d’assurance-vie

Jeudi 3 novembre, la Loi Sapin 2 sur « la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique » est arrivé au Sénat après avoir été débattue à l’Assemblée Nationale. Méconnue par un grand nombre de Français, cette loi a pourtant un certain nombre de conséquences pour tous les épargnants, notamment ceux qui possèdent des contrats d’ assurance-vie.

Loi-sapin-2-assurance-vie
Source image : http://www.economie.gouv.fr/

Continuer la lecture de Loi Sapin 2, les conséquences pour vos contrats d’assurance-vie

Assurance vie : quel avenir pour les fonds en euros ?

Les beaux jours où les fonds en euros affichaient un rendement proche des 4% semblent désormais loin. Depuis plusieurs années, ce placement qui connaissait un franc succès et qui représente encore 83% des encours placés dans les contrats d’assurance vie, rapporte de moins en moins (en moyenne 2,3%). Alors pourquoi ce placement continue-t-il de baisser ? Cela va-t-il durer ?

assurance-vie-fonds-en-euros-blog

Continuer la lecture de Assurance vie : quel avenir pour les fonds en euros ?

Pourquoi le rendement des fonds en euros continue de baisser ?

Placement préféré des épargnants français depuis plusieurs années avec pas moins de 135 milliards d’euros en 2015, l’assurance vie reste toujours en 2016 largement plébiscité. Un succès qui tient à plusieurs facteurs, malgré une baisse continue du rendement des fonds en euros.

baisse-rendement-fonds-en-euros-assurance-vie-blog

Continuer la lecture de Pourquoi le rendement des fonds en euros continue de baisser ?

Où placer son épargne en 2016 ?

Oscillations de la bourse, taux des livrets en baisse, peur de l’avenir…Choisir un placement en 2016 s’avère compliqué. Alors que le climat incite beaucoup d’épargnants à fermer leur Livret A au profit de l’assurance-vie, d’autres préfèrent laisser leur argent sur leur compte courant en attendant des jours meilleurs. Que vous soyez jeune actif, jeune couple ou bien seniors, voici quelques exemples selon votre situation et votre profil d’épargnant. Continuer la lecture de Où placer son épargne en 2016 ?

Le contrat multisupports, pour espérer une rentabilité plus importante

Le contrat multisupports est un outil d’assurance vie qui peut répondre à beaucoup d’objectifs tel que la constitution  d’un capital, la préparation de votre retraite ou encore la transmission de votre patrimoine et la protection de vos proches. Continuer la lecture de Le contrat multisupports, pour espérer une rentabilité plus importante

Pourquoi privilégier le multisupports ?

Un contrat multisupports est un contrat d’assurance vie dans lequel les versements peuvent être répartis sur plusieurs types de supports et qui donne accès aux marchés monétaires, obligataires, actions ou immobilier. Par ce biais les sommes investies évoluent en fonction de la valeur globale du portefeuille de valeurs mobilières collectives.

L’avantage premier de ce contrat est de pouvoir diversifier selon le profil du client (prudent, équilibré, dynamique) la répartition des supports. Le client pourra ainsi avoir un portefeuille d’actions et d’obligations dans un même panier. Cela lui garantit donc une totale souplesse et limite les risques.

De plus, des possibilités d’arbitrages peuvent faire évoluer la répartition du contrat d’assurance, au gré de l’évolution des marchés, tout au long de la durée du contrat sans que la fiscalité liée à la cession d’OPCVM ne soit appliquée.

Enfin, les unités de compte se souscrivent en nombres de parts. On peut donc avoir « x » parts de tel support, et « y » d’un autre dans des secteurs d’activité totalement différents. On investit ainsi le montant voulu, dans le secteur souhaité en limitant le risque. A la différence du PEA il n’y a pas de limite de versements.

Contrairement à l’idée reçue, le contrat multisupports est accessible à tous quelque soit le degré de risque que l’on accepte. Un contrat en euros est un monosupport, il garantit un taux minimal (très bas, environ celui du marché monétaire), cette « gestion de bon père de famille », garantit le risque zéro.

Par la répartition du portefeuille, un équilibre financier est trouvé selon le profil et les attentes du client. Notons également que dans le cadre d’un monosupport les prélèvements sociaux sont effectués chaque 31 décembre, lorsque les dits prélèvements sont opérés, sur un contrat multisupports, à l’occasion des racahts ou du règlement du contrat uniquement.

Concernant les droits de succession, des exonérartions sont prévues dans le cardre du contrat d’assurance vie (sous certaines limites et conditions).

De plus, après huit ans la plus value est exonérée d’impôt, si les gains dépassent 4600 € pour un célibataire et 9200 € pour un couple, une taxe de 7.5% est prélevée sur les intérêts.

Le contrat multisupports s’adapte à tous les épargnants, garantissant un rendement bien plus attrayant que le monosupport, néanmoins un dosage du couple risque / rendement est à étudier.

Risquons aujourd’hui, pour « performer » demain…