Optimisez la performance de votre assurance vie

Depuis 5 ans, les taux de rendement des fonds en euros proposés dans certains contrats d’assurance vie diminuent. D’environ 3,6% en 2010 ils sont passés à 2,5% en 2015, une baisse qui tend à se confirmer pour les années à venir tout en restant, pour le moment, supérieurs au taux du Livret A. Pour tous ceux qui souhaitent dynamiser leur épargne, de nombreuses solutions existent si vous êtes prêts à prendre certains risques. Continuer la lecture de Optimisez la performance de votre assurance vie

Le contrat d’assurance-vie Violetto confirme au mois d’octobre ses très belles performances

Violetto est un contrat d’assurance-vie multisupport comportant à la fois des placements libellés en unités de compte et des placements libellés en Euros.

PRINCIPES DE GESTION

SwissLife a décidé de confier à la FInancière de l’Oxer, professionel de la gestion d’actifs, le soin de la conseiller et de l’assister pour la sélection et les opérations d’arbitrages des supports du contrat VIOLETTO dans le cadre de la réorientation d’épargne nommée DYNAMIQUE FLEXIBLE.

L’orientation DYNAMIQUE FLEXIBLE en unités de compte concède à SwissLife le droit de répartir chaque versement entre les unités de compte disponible dans la liste de fonds éligibles prédéterminée par le comité de sélection de fonds de SwissLife.

Après étude et analyse des supports, la Financière de l’Oxer adresse à SwissLife une présélection de 25 fonds afin d’obtenir un panel de supports hétéroclite. Cette liste se réduira aux 11 fonds les plus performants sur la période écoulée, en complément des 4 fonds gérés par la Financière de l’Oxer qui forment le socle de l’orientation DYNAMIQUE FLEXIBLE. Ces 15 fonds constitueront la poche « active » du contrat. Les 10 autres fonds sont mis sous surveillance dans une poche de « réserve ». Les arbitrages mensuels consisteront à sortir les fonds les moins performants sur la période écoulée de la poche « active » et les remplacer si besoin est, par les fonds les plus performants de la poche ‘ »réserve ». Ainsi, la poche « active » est toujours composée des fonds présélectionnés les plus performants.

POINTS CLES

  • Présélection de 25 fonds de différentes classes d’actifs à majorité actions éligibles parmi la liste des fonds distribués par SwissLife.
  • Fonds proposés gérés par des sociétés de renommés mondiale (SwissLife AM, Carmignac Gestion, Lazard Frères Gestion, Pictet Funds, Blackrock…).
  • Les fonds les plus performants sont conservés dans la poche « active » sans contrainte d’allocation (actifs, secteurs, zone géographique…).
  • Rotation mensuelle des fonds pour plus de réactivité face aux aléas des marchés actions.
  • Présence constante des fonds gérés directement par la FInancière de L’Oxer.
La liste des fonds sélectionnés est susceptible d’évoluer en cas de fusion ou d’absorption d’un des fonds sélectionnés. Les chiffres cités ont traits aux années écoulées et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Tout investisseur potentiel doit se rapprocher de son prestataire ou son conseiller afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents au contrat VIOLETTO et sur son adéquation avec sa situation personnelle. Le détail des principaux risques du contrat VIOLETTO (risque de perte en capital; risque de gestion discrétionnaire, risque actions, risque liée aux petites et moyennes capitalisations, risque de change, risque des marchés émergents, risque des marchés des matières premières…) figure dans le bulletin de souscription SwissLife. Les prospectus complets des OPCVM sélectionnés sont tenus à votre disposition sur simple demande. Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni nun conseil en investissement. Le contrat VIOLETTO ne bénéficie d’aucune garantie ni protection, il se peut que le capital initialement investi ne soit pas intégralement restitué.
*sans les frais de fonctionnement inhérents à l’orientation DYNAMIQUE FLEXIBLE et au contrat VIOLETTO figurant dans le bulletin de souscription.

L’assurance française solide malgré les difficultés

Depuis l’arrivée de la crise en 2008, la santé financière de notre pays n’est plus au beau fixe. Qu’en est-il de celle de l’assurance ? Arca Patrimoine vous répond et vous présente un état des lieux de l’assurance en France.

La situation financière en 2011 en France n’est pas pour rassurer les Français. Nous constatons en effet une baisse de 17% en moyenne des valeurs du CAC 40, un ralentissement de la croissance mais également le flou qui prône sur le devenir de la zone euro. Autant de thématiques qui rendent notre environnement financier plus qu’incertain.

Malgré une conjoncture économique délicate, l’assurance française garde la tête haute.

Au cœur de cette période difficile, l’assurance française résiste et maintient un cap positif. Elle révèle des chiffres rassurants pour la population :

  • Une croissance de 4% en 2011 du chiffre d’affaires des assurances de biens et de responsabilité
  • 124 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour l’assurance-vie (avec une collecte nette de plus de 8 milliards sur l’année 2011)
  • Une augmentation de 6% de la rentabilité globale de l’assurance.

Les plus critiques diront que ces chiffres sont inférieurs à ceux des années précédentes. Il est vrai, en effet, mais n’oublions pas cependant que les effets de la crise sont encore bien présents aujourd’hui dans notre environnement financier. Il est donc intéressant de noter que les sociétés d’assurance comptent parmi celles qui résistent le mieux au souffle qui balaie notre pays depuis maintenant 4 ans. Et cette approche doit rassurer les Français et aider à la préparation de la sortie de crise.

L’assurance maintient sa mission directrice : protéger et financer l’économie

Pour les acteurs de l’assurance, protéger les Français a représenté en 2011 :

  • De traiter 14 millions de sinistres en dommages (40 000 par jour),
  • De prévenir les catastrophes naturelles avec la création d’un observatoire national des risques naturels
  • Ou encore de verser 100 milliards d’euros aux ménages en 2011.

Pour ces mêmes acteurs, être financeur de l’économie française a impliqué en 2011 :

  • De placer 1 702 milliards d’euros (20 milliards de plus qu’en 2010) dont plus de 56% (953 milliards d’euros) des placements des assureurs auprès des entreprises et plus spécifiquement des PME (3 milliards d’euros d’investissements nouveaux.)
  • De rester les premiers détenteurs de la dette souveraine à plus de 40%. Et comme le rappelle B. Spitz, président de la FFSA : « un fort taux de détention domestique de la dette publique est un élément déterminant pris en compte par les agences de notation et un atout pour la France. »

L’assurance vie joue également un rôle primordial pour la protection de l’économie française. Avec 56% du patrimoine financier de notre pays (soit 30 millions de Français) représentant 1 370 milliards d’euros, les sociétés d’assurance vie financent l’économie à différents niveaux :

  • 30 milliards d’euros dans l’immobilier
  • 600 milliards d’euros dans la dette publique
  • 900 milliards d’euros dans les entreprises

Bien que le placement préféré des Français ait été fragilisé par la crise, l’assurance vie n’en demeure pas moins l’un des facteurs qui a grandement aidé à amortir la crise économique grâce à la confiance que les Français lui accorde. L’épargne de long terme est donc un atout qui est dans l’intérêt de tous, et qu’il est essentiel de maintenir en bonne santé.

Découvrez les offres d’assurance vie d’Arca Patrimoine sur www.arcapatrimoine-violetto.fr, contrat individuel d’assurance vie de type multisupports ou sur http://www.arcapatrimoine-phi.fr, contrat d’assurance vie multisupports

Source : ffsa.fr

Comment ouvrir un contrat d’assurance-vie pour un enfant simplement ?

L’assurance-vie est une solution intéressante pour constituer à votre enfant ou votre petit-enfant un capital dont il pourra profiter avec une fiscalité avantageuse, nous vous en exposons les points-clés.

Le don manuel permet aux parents et aux grands-parents de  gratifier leurs descendants de respectivement 159.325 euros et 31.865 euros en franchise de droits et tous les six ans. Pour ce faire, différentes solutions de contrat “intergénérationnels” coexistent :

  • Associer un don manuel à l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie (le contrat correspondant au montant du don.)
  • Créer un pacte adjoint au don manuel (acte sous seing privé) permettant au donateur d’être administrateur du contrat (sous réserve de l’accord des représentants légaux du mineur),  et donc de pouvoir contrôler la bonne gestion de l’épargne de son donataire mineur.

Quelles clauses peuvent également renforcer la protection de ce placement en assurance vie ?

  • La clause d’inaliénabilité temporaire assure au donateur de rester maître de la gestion du contrat jusqu’à la date qu’il aura indiquée (âge minimum du donataire, niveau d’étude, etc.)
  • La clause de retour conventionnel garantie au donataire le retour du capital du contrat en cas de décès de l’enfant.

L’assurance vie est un placement efficace pour protéger ses (petits) enfants.

Il est toutefois bon de garder en tête qu’en cas de décès du donateur, la donation prise en compte dans la succession concerne la valeur à la date du décès. Ainsi, en cas d’un don manuel en faveur d’un unique héritier, ce dernier sera susceptible d’être redevable vis-à-vis des autres héritiers légaux de la différence entre le don initiale et la valeur à la date du décès de son souscripteur.

Vous envisagez ce type de placement ?

Des solutions comme le contrat individuel d’assurance vie Violetto aident à préparer l’avenir de ses enfants ou à transmettre un capital en toute sécurité en vous faisant bénéficier d’une couverture en cas de décès sans questionnaire de santé qui protège efficacement vos proches. Dans le cadre de ce contrat distribué par Arca Patrimoine, l’assureur Swiss Life propose une option Swiss Life intergénération.

Aujourd’hui le plafond de donation entre parents et enfants est à 159.325 euros, le gouvernement envisage de le baisser à 100.000 euros (environ). L’option proposée dans le cadre de Violetto est donc intéressante pour les souscripteurs en vue de ce changement de loi.

Retrouvez plus d’informations sur www.arcapatrimoine-violetto.fr

Source : Laurence Delain pour Les Echos